jeudi 13 septembre 2018

Jeudi 13 Septembre 2018 - FrenchWeb : Petites annonces: ParuVendu met la main sur TOPannonces.fr

Petites annonces:
ParuVendu met la main sur TOPannonces.fr

Crédit: GaudiLab/Shutterstock

Pour résister face au mastodonte qu’est Leboncoin dans le domaine des petites annonces, l’entreprise lyonnaise ParuVendu.fr continue de procéder à des acquisitions. Après avoir mis la main sur mondebarras.com en 2016, le groupe annonce le rachat de TOPannonces.fr. Son objectif ? Doubler de taille d’ici trois ans.
Pour ParuVendu, cette acquisition représente 1 million de visiteurs uniques mensuels et 700 000 annonces annuelles supplémentaires.

15 millions d’euros de chiffre d’affaires et 50 salariés

ParuVendu revendique aujourd’hui 10 millions de visiteurs uniques par mois et 3 millions d’annonces dans différents secteurs: immobilier, auto-moto, emploi… À titre de comparaison, Leboncoin compte 28 millions de visiteurs uniques par mois et 29 millions d’annonces en ligne. Mais l’entreprise lyonnaise résiste. Elle a enregistré 15 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017 et emploie 50 personnes.
Pour rappel, l’histoire de ParuVendu est celle d’une renaissance. En 2011, l’entreprise qui était alors la propriété de la Comareg, le pôle presse gratuite du groupe Hersant Media, avait été liquidée. Seule l’activité d’annonces en ligne avait survécu avec une reprise par Digital Virgo en 2012. ParuVendu.fr est aujourd’hui présidé par Laurent Radix. Pour se démarquer, l’entreprise compte notamment sur la réduction du nombre d’arnaques, un enjeu crucial dans le secteur. « Nous avons passé plusieurs mois à mettre en place des processus qui garantissent de minimiser le nombre d’arnaques. L’expérience d’achat et de vente sur ParuVendu.fr est une expérience satisfaisante qui consolide la relation. 32% d’internautes réalisent plusieurs achats », explique Laurent Radix dans le communiqué.


Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@frenchweb.fr

lundi 11 juin 2018

Lundi 18 Juin 2018 - Plaidoiries devant la Cour d'Appel de Lyon le 18 juin 2019

Bonjour à tous,
Des nouvelles de nos avocats :

La procédure devant la Cour d’Appel  de LYON est toujours en cours, et le dossier a été fixé pour plaidoiries du 18 juin 2019.

Pensez à mettre vos dossiers à jour (directement auprès de l'avocat)  avec des documents récents même si rien n'a changé dans vos vies professionnelles et personnelles....

vendredi 1 septembre 2017

Jeudi 31 Août 2017 : La Lettre A - Philippe Hersant réduit la voilure


Philippe Hersant réduit la voilure

Philippe Hersant (LLA nº1782) prend de plein fouet la chute de la publicité qui a sévèrement touché les journaux suisses au premier semestre, entraînant un recul de 15% des recettes de son groupe. Conséquence : il arrête l'hebdomadaire gratuit A+, qui tirait à 75 000 exemplaires. La fusion du quotidien L'Impartial à La Chaux-de-Fonds et de L'Express à Neuchâtel est par ailleurs lancée.

jeudi 13 juillet 2017

Jeudi 13 Juillet 2017 - La Revue Européenne des Médias et du Numérique - PQR : du nord au sud, les temps sont durs

http://la-rem.eu/2017/07/13/pqr-nord-sud-temps-durs/
Article en ligne

PQR : du nord au sud, les temps sont durs

mardi 13 juin 2017

Mardi 13 Juin 2017 - LeFigaro.fr : France-Antilles : AJR choisie par le tribunal




France-Antilles: 


AJR choisie par le tribunal





Par Le Figaro.fr avec AFP


Le tribunal mixte de commerce de Fort-de-France a décidé ce mardi de confier la reprise de la holding Antilles Guyane Médias (AGM-France-Antilles et France-Guyane) et de ses filiales à la société AJR Participations, l'une des deux candidates à la reprise du groupe. Dans sa décision, le tribunal fixe la date "d'entrée en jouissance" du repreneur au "16 juin 2017 à minuit".

AJR Participations est dirigée Aude Jacques-Ruettard, petite fille par alliance de Robert Hersant et actionnaire minoritaire actuel du Groupe Hersant Média. Dès l'appel à repreneur formulée par l'administrateur judiciaire à la suite de la mise en cessation de paiement d'AGM, Aude Jacques-Ruettard s'était mise sur les rangs pour "sauver France-Antilles".

AJR Participations s'engageait à "préserver l'indépendance", à "garantir le pluralisme" du journal et, "en actionnaire responsable" à "ne pas chercher à tout prix la rentabilité immédiate en réduisant drastiquement les effectifs". Après avoir présentée "une offre améliorée" au personnel du groupe, AJR Participations s'est engagée à maintenir l'emploi de tous les salariés "au moins durant deux ans" à l'exception du poste du directeur général ; et à ne procéder à aucun licenciement économique durant la même période. En outre, la création de six postes est prévue dès la première année pour renforcer les équipes. La modernisation des infrastructures du groupe, le "passage en quadrichromie intégrale", des parutions de magazine plus fréquentes, la création de studios vidéo et le renforcement de contenus numériques payant sont également inscrits dans ce projet.

Dans sa décision, le tribunal prend acte qu'AJR Participations envisage d'investir 8 millions dans l'immédiat pour la transformation de l'entreprise et un retour à l'équilibre financier en trois ans. Il prend acte aussi de la reprise de 298 postes sur les 299 que comptaient AGM et ses filiales ainsi que leur transformation en deux SAS. La première doit regrouper les régies publicitaires et la seconde, les autres activités comme les sociétés éditrices, l'imprimerie, la comptabilité notamment. L'offre d'AJR Participations avait reçu le soutien d'une partie du personnel à la différence de celui de la société "She Three" de Marc Laufer qui envisageait notamment la suppression d'une soixantaine de postes.

Lors de l'audience de présentation des offres devant le tribunal de commerce, Marc Laufeur n'avait pas fait le déplacement laissant à son avocat le soin de défendre son offre, à la différence d'Aude Jacques-Ruettard qui était, elle, présente à l'audience du 6 juin.

mercredi 24 mai 2017

Mercredi 24 Mai 2017 : France-Infos : Pôle Emploi détaille "la journée type d'un demandeur d'emploi efficace"


© fourni par FranceTV Infos

"7h45 : on se réveille par une petite séance d'exercice à jeun". 


Non, cette consigne n'est pas issue d'une école en direction de jeunes enfants, mais bien d'une agence Pôle emploi, chargée du suivi de demandeurs d'emploi. 

Du réveil à la fin de journée, en passant par la douche et le déjeuner, tout est passé en revue dans cette infographie publiée par l'agence de Compiègne Margny (Oise) sur Facebook.

De nombreux internautes ont vivement réagi à la publication de ce message, le 15 mai. "Infantilisant, honteux", s'est par exemple énervé l'un d'entre eux. Des critiques qui ont poussé l'agence à supprimer son post Facebook.

Contactés par France 3 Hauts-de-France, les responsables de la communication n'ont pas répondu.

lundi 17 avril 2017

Lundi 17 Avril 2017 - Cour d'Appel

Nous continuons le combat, 
un certain nombre d'entre nous partent en Appel
.....

samedi 18 mars 2017

Jeudi 16 Mars 2017 - Jugement définitif Conseil des Prudhommes de Lyon

La défaite de cette bataille
  est cuisante,
mais ceux qui croyaient
 que le conflit
 se réglerait le 16 mars 2017 définitivement,
omettent que, si le résultat avait été inversé GHM aurait fait Appel !!!


 Service-Public.fr :  faire Appel Jugement

mardi 16 février 2016

Mardi 16 Février 2016 - PresseNews.fr : GHM perd face à un salarié

GHM perd face à un salarié

La Cour d'appel de Caen a confirmé fin 2015 le jugement du Conseil des prud'hommes de Louviers pris en faveur d'un salarié protégé de la Comareg en décembre 2012. Licencié en 2011........., Pascal Guilbert avait obtenu 325 000 € de dédommagement pour le non-respect de son statut de conseiller prud'homal.
GHM qui avait obtenu en 2013 l'annulation en appel du premier jugement a finalement été condamné à verser cette somme......
Intégralité de l'article sur PresseNews (cliquer sur le logo en tête d'article)

mardi 17 novembre 2015

Mardi 17 Novembre 2015 - FRANCE GUYANE - L'imprimerie de France-Guyane fête ses 10 ans

L'imprimerie de France-Guyane
fête ses 10 ans

P.R.Mardi 17 novembre 2015

L'équipe de l'imprimerie de France-Guyane, en 2005 (photos d'archives)
Il y a dix ans, jour pour jour, notre quotidien inaugurait son unité de production de Cabassou, à Cayenne. Une révolution technologique qui permettait alors d'offrir un journal plus réactif et tout en couleur

(photos d'archives)

C'était le 18 novembre 2005. L'imprimerie de France-Guyane ouvrait enfin ses portes à Cabassou, 30 ans après l'installation du journal en Guyane. Un travail de plusieurs années porté par des hommes comme Raymond Ozier-Lafontaine et Michel De Jaham. Auparavant imprimé en Martinique, notre journal l'était désormais en Guyane. Fini, alors, le décalage avec l'actualité, grâce à six éditions par semaine au lieu de cinq. Une grande avancée pour nos lecteurs, qui en finissaient ainsi avec les informations « périmées » et redécouvraient le mot « hier » dans nos colonnes. Onze imprimeurs étaient embauchés pour l'occasion, soit autant d'emplois créés.
Aujourd'hui, dix ans plus tard, l'équipe de l'imprimerie est constituée de treize personnes. Quelques-uns sont présents depuis le début, comme Franck Francis, Jean-Michel Coutard, Wilfried Wyfhoeven ou Teddy Zabeau. Ce dernier est arrivé à Cabassou en tant que technicien de maintenance. Il est aujourd'hui responsable de l'unité de production : « Ces dix années sont passées vite, commente-t-il. Quelques-uns sont partis, d'autres se sont greffés.
Chaque sortie est accueillie avec la même joie » , déclare le responsable, qui insiste sur la qualité du papier du journal : « France-Guyane est un des seuls quotidiens à sortir tout en couleurs et avec un papier d'une telle qualité. »

LES PANNES, « UNE ANGOISSE AU QUOTIDIEN »

Didier Langlet et Giovanni Hodebourg sont arrivés après l'ouverture. Non diplômés aux métiers de l'imprimerie, les deux se sont formés sur le tas. « Nous nous efforçons tous les jours de faire un journal de qualité, quoi qu'il arrive, commente Giovanni. La presse est indispensable à la vie d'un pays, c'est pour cela que nous travaillons d'arrache-pied. »
Impossible pour Teddy de ne pas évoquer les pannes, impondérables à la vie d'une imprimerie. Ainsi, en 2013, France-Guyane n'avait pu paraître durant près de trois semaines, suite à une grosse panne. « Une angoisse au quotidien » , avoue Teddy. « La seule chose qui nous permettrait d'être plus sereins serait le doublement de chaque machine... souffle-t-il. L'avenir passera par les investissements, par plus de formations pour le personnel, afin d'augmenter le tirage et la pagination, et de répondre au mieux aux attentes de nos lecteurs et de nos annonceurs... Au-delà de l'aspect professionnel, il y a des vies qui se sont construites ici. Il y a eu des naissances, des personnes qui se sont installées, d'autres ont appris un métier qu'ils ne connaissaient pas au départ... Malgré les aléas, l'aventure est positive et continue. »

TÉMOIGNAGE - Raymond Ozier-Lafontaine se souvient

« C'est un projet qui a démarré en 2003, se souvient Raymond Ozier-Lafontaine, secrétaire général deFrance-Guyane de l'époque. Le groupe Hersant Média, à Paris, parlait de fermer le journal. Faire venir le journal de Martinique tous les jours coûtait trop cher. Des personnes comme Bruno Francesci et moi ont réussi à persuader le groupe de nous laisser une chance. Nous avons établi un business plan. Avec Michel De Jaham, nous sommes allés en Suisse pour chercher une machine adaptée à nos besoins : une Komori d'occasion. Nous l'avons réparée et rapatriée en Guyane. Finalement, l'investissement était largement justifié, puisqu'après l'ouverture de l'imprimerie, nous avons doublé les ventes, ainsi que le nombre de points de ventes. Aujourd'hui, nous couvrons presque toute la Guyane. L'ouverture de cette imprimerie a été un événement pour la Guyane, qui a été saluée par la classe politique... »

lundi 17 août 2015

Lundi 17 Août 2015 : Repandre.com - Paruvendu : des petites annonces proposant des prix mini


Paruvendu : des petites annonces proposant des prix mini

© Droits réservés
Paruvendu se fixe pour objectif d’assurer le bien-être et la satisfaction des consommateurs français. Voilà pourquoi ce site diffuse des petites annonces gratuites pour tous ceux qui souhaitent faire leurs achats sans avoir à y investir toutes leurs économies. Vous aussi, vous pouvez profiter d’un large choix de produits et services impartis dans huit catégories distinctes, et proposés à petit prix. Alors, ruez-vous sur cette plateforme qui sort de l’ordinaire !

Retrouvez un choix très vaste de petites annonces !
Enregistrant en moyenne 12 millions de visites par mois, Paruvendu vous invite à faire le plein de bonnes affaires 24/7. Les petites annonces proposées par le site sont liées à plusieurs thématiques, notamment l’immobilier, les bons plans, les animaux, l’emploi, les vacances, les services et les affaires de pro. Avec un aussi large éventail de messages, ce portail est prêt à répondre à bon nombre de vos besoins. Soyez donc nombreux à vous laisser guider par l’expertise de la plateforme !

Une publication facile et rapide d’annonces gratuites
Si vous souhaitez vendre des articles de seconde main à petit prix, proposer vos services de baby-sitting ou encore votre résidence secondaire en location, n’hésitez pas à déposer vos petites annonces sur la plateforme ! Les procédures sont simples, promptes et surtout gratuites. Vous n’aurez qu’à rédiger une annonce brève, précise et facile à comprendre. Vous pourrez également accompagner vos messagesd’une photo, afin d’optimiser vos chances d’attirer l’attention des acheteurs en ligne.
Paruvendu adopte le format d’une application mobile
Pour faciliter la tâche de ses fidèles visiteurs, Paruvendu a également adopté le format application mobile. Ainsi, vous pouvez consulter vos petites annonces préférées sur votre smartphone, où que vous soyez ; dans l’autobus, chez le coiffeur ou pendant votre pause-déjeuner ! Alors, téléchargez sans faute l’appli du site !

Service client
Pour obtenir des informations supplémentaires, adressez-nous vos questions à l’adresse suivante : infos@paruvendu.fr !

mardi 7 juillet 2015

Mardi 07 Juillet 2015 : PresseNews.fr - Champagne-Ardennes : Les actifs GHM sont positifs

http://www.pressenews.fr/mouvements/etats-majors/2015/07/07/dejean-et-d-harcourt-bons-eleves,108082971-BRL

 

Champagne-Ardennes :

 Les actifs GHM sont positifs.

Dejean et d'Harcourt, bons élèves

Le Groupe Rossel La Voix, ..., a promu Gabriel d'Harcourt directeur délégué de La Voix du Nord. L'actuel DG du Courrier picard est récompensé pour son parcours sans faute, tout comme Pascal Dejean. Le patron de New Pôle CAP, confirmé dans la nouvelle organisation, présente un résultat net de deux millions d'euros en 2014. L'ancien département Champagne-Ardennes du Groupe Hersant média, acquis par Rossel début 2013, avait perdu près de cinq millions d'euros l'année précédente.

© Copyright Indigo Publications

mercredi 1 juillet 2015

Mercredi 01 Juillet 2015 : ParuVendu.fr se hisse sur le podium de la petite annonce automobile !


Jet Multimedia S.p.A.

01/07/2015 | News release

ParuVendu.fr
se hisse sur le podium
de la petite annonce automobile !


distributed by noodls on 02/07/2015 10:54

Et conforte sa position ainsi de partenaire majeur des opérateurs mobiles à l'international.
Lyon, le 3 Juillet 2014 - Digital Virgo, éditeur et distributeur de contenus et services de divertissement pour objets connectés, annonce la signature d'un accord cadre avec Orange, opérateur mobile majeur en Afrique, avec plus de 100 millions de clients dans une quinzaine de pays. Depuis sa plateforme technique à Casablanca, Digital Virgo s'occupera désormais de la gestion des services grands publics d'Orange en s'appuyant sur les expertises de ses équipes locale. Le partenariat porte sur deux axes majeurs :
  1. La distribution de contenus et services sur les portails d'Orange
  2. La gestion des Grands Jeux (Megapromotion) d'Orange en Afrique
Depuis début 2014, Digital Virgo a géré de nombreux services et opérations pour le compte d'Orange au Mali, en RDC, au Maroc, en Tunisie, au Sénégal et en Côte d'Ivoire

mardi 12 mai 2015

Mardi 12 Mai 2015 - PresseNews : L'illisible stratégie d'Hersant aux Antilles

Après France Antilles Martinique (FAM) au second semestre 2014, France Antilles Guadeloupe (FAG), qui publie le quotidien éponyme, prévoit à son tour de réduire ses effectifs d'ici l'été. Stratégie de consolidation ou préambule à une cession par Philippe Hersant de ses actifs aux Antilles ?
Placée en redressement judiciaire le 30 avril, France Antilles Guadeloupe, l'une des dix sociétés de la holding Antilles Guyane médias (AMG), devrait proposer dès ce mois-ci un plan de continuation au tribunal de commerce de Pointe-à-Pitre......
La société, qui a perdu un million d'euros en 2014 (pour 19 millions € de CA), passera aussi ses frais généraux à la paille de fer.
........ Reste à savoir si le retournement prévu en 2016 pour FAM et FAG constitue l'assurance d'un maintien des actifs antillais (47 millions € de CA en 2014) dans le giron d'AMG. Si la situation ne s'améliore pas, Philippe Hersant pourrait être tenté de se replier exclusivement sur la Suisse, où il vit.

(Article dans son intégralité sur le site de PresseNews : cliquez sur le logo présent en haut de page)

samedi 2 mai 2015

Samedi 02 Mai 2015 - ATOUT GUADELOUPE : FRANCE ANTILLES GUADELOUPE EN REDRESSEMENT JUDICIAIRE

 FRANCE ANTILLES GUADELOUPE 
   EN REDRESSEMENT JUDICIAIRE  

© droits réservés

Jeudi 30 avril 2015, le tribunal de commerce de Pointe-à-Pitre a placé  le journal France Antilles Guadeloupe en redressement judiciaire à la suite d'une cessation de paiement de l'entreprise le 17 avril. C'est pendant l'exercice 2014 que tout se serait dégradé subitement (perte de presque 1 million d'euro sur l'année) et que les baisses de revenus auraient été telles qu'il n'y ait pas d'autres choix que de se placer sous administrateur judiciaire. Cette liquidation fait suite à celle de France Antilles Martinique il y a 7 mois

Contestations syndicales
Le représentant du syndicat UTT UGTG à France-Antilles Guadeloupe déclare qu'il y avait d'autres solutions et que les conséquences de cette situation sont , entre autres, le licenciement de dizaines de salariés de cette société de 127 personnes  comme cela a été le cas à France Antilles Martinique. (-70)

Agenda et premiers rendez-vous judiciaires
Le 25 juin 2015, la première rencontre entre tribunal de commerce, administrateur judiciaire et direction est programmée. Si des coupes claires dans les effectifs sont annoncées, la situation pourrait rapidement se dégrader en grève.

Histoire
France Antilles fête ses 50 ans cette année. Le quotidien a été fondé en 1964, il est propriété aujourd'hui du Groupe Hersant Média. France Antilles Guadeloupe est tiré à 25000 exemplaires en semaine, 50000 exemplaires en week-end.
  
Sébastien Sabattini

vendredi 1 mai 2015

Vendredi 1er Mai 2015 - INFORMATIONS SYNDICALES : 1er Mai 2015





Journée internationale de solidarité et de revendications, le 1er Mai sera cette année encore pour Force Ouvrière l’occasion de marteler notre combat contre l’austérité. Un combat partagé par la Confédération européenne des syndicats, qui explique : « L’austérité a échoué, l’Europe doit investir pour relancer la croissance, créer des emplois et favoriser la consommation. »

Ainsi au niveau européen, quinze pays (dont la France) ont vu leur dette publique augmenter entre 2010 et 2014, signe flagrant de l’échec de l’austérité.

Entre 2000 et 2012, la couverture des travailleurs par la négociation collective a diminué dans dix-neuf pays de l’Union européenne, dont la France, même si elle y reste élevée.
Dans ces conditions, certains projets gouvernementaux en matière de « dialogue social » ne laissent pas d’inquiéter. C’est le cas quand le gouvernement veut laisser se développer les accords d’entreprise en l’absence de délégués syndicaux.

C’est encore le cas quand le Premier ministre confie à un groupe d’experts le soin de réfléchir à la manière de faire une plus grande place à la négociation d’entreprise, « pour une meilleure adaptation des normes », tout en reposant la question de l’articulation loi/contrat.

Là où, pour Force Ouvrière, la négociation d’entreprise doit pouvoir améliorer l’accord de branche, le gouvernement entend faire de l’entreprise un lieu de dérogation (vers le bas) à la branche.
Pour ce faire, comme nous ne cessons de l’expliquer depuis la fameuse position commune de 2008 sur la représentativité, l’accord majoritaire à 50 % est plébiscité au nom du principe « c’est démocratique puisque c’est majoritaire ».

Là encore, on ne peut que dénoncer toutes les mesures de flexibilité sociale correspondant aux rigidités économiques mises en place par les gouvernements successifs sur le plan européen.

Pour protéger le capital financier on fragilise les conditions de travail, les salaires et l’emploi, on pressure la protection sociale collective, on fragilise le service public républicain et la valeur d’égalité de droit.

C’est ce que nous affirmerons le 1er mai 2015, en solidarité avec nos camarades en Europe et sur le plan international.

lundi 13 avril 2015

Lundi 13 Avril 2015 - FR3 Champagne-Ardenne : L'entreprise Knorr-Bremse voit plus grand à Reims

Champagne-Ardenne

L'entreprise Knorr-Bremse
voit plus grand à Reims

Ce fabricant de freins et de matériel ferroviaire va s'installer dans de nouveaux locaux pour gérer une expansion douce mais régulière. Il a choisi l'ancienne imprimerie Hebdoprint à Tinqueux dans la Marne. Près de 7000 m2 de locaux seront bientôt intégralement rénovés.

Knorr-Bremse va déménager ses ateliers et ses 160 salariés

Le site rémois, filiale du numéro un mondial du secteur, assemble notamment des freins aux dimensions impressionnantes. Et pour cause, ils sont destinés aux trains. L'entreprise disposera alors d'un site élargi d'un tiers.

La société a choisi Reims voilà 20 ans pour la proximité de ses clients principaux (Alsthom et Bombardier). Mais aussi pour la proximité des sous-traitants, en particulier les fonderies ardennaises. Le rail est porté par un mouvement de fond : l'urbanisation et le développement durable. Pour l'avenir, c'est vers Paris que regarde le site rémois.
Le chantier de rénovation des anciens locaux d'HebdoPrint à Tinqueux va débuter cet été. Le déménagement à Tinqueux est prévu au printemps prochain. Au total, 7 millions d'euros seront investis dans l'opération......(suite de l'article sur le Blog FR3)
Locaux Hedoprint Tinqueux déssafectés © Droits Réservés
  • LG avec Vincent Thollet
  • Publié le 13/04/2015 | 10:43, mis à jour le 13/04/2015 | 16:33

lundi 30 mars 2015

Lundi 30 Mars 2015 - Le Pirate de la Réunion : Le JIR dans la panade

http://www.lepiratedelareunion.net/Le-JIR-dans-la-panade_a1578.html

 Le JIR dans la panade
© Droits éeservés
Adool Cadjee, président de la SAS Le Journal de l'île de La Réunion, "recherche activement un dirigeant prêt à investir dans la société. Dans cette perspective, il a recruté pour un CDD de quatre mois Gilles Bornais, ancien directeur de la rédaction de France-Soir, afin de jeter les bases d'une réorganisation de son navire amiral, Le Journal de l'île de La Réunion (Le JIR)". C'est le site spécialisé Presse news qui lâche l'information. Avec cependant quelques approximations. Ainsi, Presse news affirme que le groupe "publie aussi trois titres payants (Femme magazine, Case magazine, Mecanic) et un hebdomadaire gratuit (Clicanoo)" Or, ces quatre suppléments sont gratuits. Autre approximation du site, les ventes du JIR, chiffrées à 30.000 exemplaires/jour. Un tirage que même dans les glorieuses années 90, le JIR aurait rêvé d'effleurer. Selon nos sources, le Journal de l'Île serait plus proches des 15.000 exemplaires vendus quotidiennement... Le Quotidien, qui souffre comme son concurrent , de l'érosion des ventes de la presse papier, à la Réunion, comme ailleurs, tient mieux le coup, mais n'échappe pas à la morosité ambiante. 
Gilles Bornais a donc pour mission de relancer le titre. Le bouclage a ainsi été avancé d'une heure, quitte à rater les résultats des matches de Champion's league, histoire d'arriver plus tôt chez les revendeurs. La rédaction est aussi dans le collimateur, le but étant de faire des journalistes des hybrides internet/presse papier. 
Bénéficiaire sous l'ère Hersant, la société éditrice a enchaîné les déficits depuis 2011 (Cadjee avait racheté le JIR au groupe Hersant en 2009). Les difficultés financières de Gamma-Cadjee, n'arrangent pas les choses. Toujours selon nos sources, Abdool Cadjee chercherait un repreneur pour le JIR. En même temps, prendre un ancien de France-Soir pour sauver un journal, c'est un peu comme demander à un fer à repasser de vous apprendre à nager... 

François GILLET
Voir aussi l'article de La Lettre de l'océan indien sur le même sujet.-Lundi 30 Mars 2015

jeudi 26 mars 2015

Jeudi 26 Mars 2015 - La lettre A - La Suisse console Philippe Hersant

La Suisse console Philippe Hersant

Après ses déboires dans l'Hexagone, Philippe Hersant tire profit de son implantation suisse. ....LesEditions suisses holding (ESH), devrait dégager cinq millions d'euros de résultat sur près de 70 millions € de chiffre d'affaires. Par ailleurs, il a déjà reçu des offres de plus de dix millions € pour la vente du site où était installée son imprimerie.... Ces liquidités devraient permettre à Philippe Hersant de renflouer ses activités aux Antilles....